Qu'est-ce qu'un pou ?

Dernière mise à jour : mars 8

Le développement du pou ce fait en trois étapes :

*les œufs (ou lentes),

*les larves (ou nymphes), qui font 1 ou 2 mm de long,

*et les adultes.

Pour lutter contre les infestations de poux, il est essentiel d’éliminer tous les stades de développement de l’insecte, c’est-à-dire à la fois les adultes, les larves et les œufs (lentes), pour véritablement se débarrasser du problème.

Le cycle de l’œuf à l’âge adulte (capable de reproduction) dure environ trois semaines. Toutefois, le développement des poux dépend de la température et de l’humidité ambiantes : la température idéale est de 32°C.

La femelle adulte attache les œufs (lentes) de 0,8 mm sur la tige des cheveux, près de la racine, à l’aide d’une sorte de colle qui résiste à l’eau. Les œufs sont protégés par une coquille de chitine. Entre 7 et 8 jours après avoir été pondus, les œufs éclosent et les larves en sortent.

Il faut ensuite entre 9 et 12 jours1 pour que les larves passent à l’âge adulte, et les insectes sont prêts à se reproduire environ 2 ou 3 jours plus tard.

Pendant son cycle de vie, le pou femelle peut pondre de 150 à 300 œufs.


histoire du pou

Le pou est le plus fidèle compagnon de l’homme. Considéré pendant longtemps comme une sécrétion naturelle du corps humain (selon Aristote, Galien, etc…), il est appelé “ver de peau”.

Au 19ème siècle, “se chercher des poux dans la tête” était une activité noble car ils étaient reconnus comme porteurs de chance et réputés pour guérir certaines maladies. À cette époque, si les épouilleuses exercent toujours leur métier, une nouvelle idée de la propreté relative aux poux commence à se développer.

C’est au début du 20ème siècle que les poux sont associés à la notion de crasse et la contamination commence à s’installer vers la fin du siècle dans les milieux défavorisés pour se transmettre ensuite à toutes les classes sociales. Malgré le caractère bénin de la situation, elle procure toujours et aujourd’hui encore un véritable émoi social.

Un profond attachement à l’homme : Une lutte s’était engagée dans les années 40 avec l’arrivée de composés chimiques insecticides qui, semble-t-il, ont contribué au fil des ans, à créer une “variété” de poux résistants.


Les principaux symptômes

Afin de se nourrir, le pou inocule une substance anticoagulante qui provoque la démangeaison

bien connue qui est, dans la plupart des cas, le premier symptôme qui conduit à la suspicion d’infestation.

Une sensation de chatouillement ou de mouvement dans les cheveux peut également être ressentie, car il est possible de la remarquer grâce à la découverte d’œufs (lentes) fermement attachés à la base des cheveux. Certains enfants sont plus sensibles que d’autres aux poux, surtout à sa première infestation, les démangeaisons peuvent prendre de quatre à six semaines avant de se manifester.


les intox sur le pou

Le pou ne vole pas, il n’a pas d’ailes.

Il ne saute pas, le pou a six pattes avec des griffes qu’il utilise exclusivement pour courir autour de la tête et se tenir au cheveu.

L’Hygiène des personnes n’influence pas les poux.

Les humains ne génèrent pas le pou.

Le pou ne meurt pas dans l’eau, car il a son propre mécanisme de protection.

Les couleurs de cheveux ne tuent pas les poux ou les lentes car elles sont de plus en plus naturelles, et ne comportent pas autant d’ammoniaque qu’auparavant.

Les animaux ne transmettent pas de poux, c’est un parasite de l’homme et il ne transmet pas de maladies.

Posts récents

Voir tout