En vu des beau jours qui approche… la saison des ectoparasite va suivre.


C'est pourquoi sur ces trois jours, je vais vous parler de 3 fléaux qui peuvent s'installer sur nos poilus.


1er ectoparasite, Les #puces


Sont des insectes aptères dont l'adulte se nourrit du sang de sa victime. Elles sont aplaties latéralement, ce qui leur permet de se glisser facilement entre les poils et de résister à l'écrasement, et possèdent des pattes extérieur et un peigne spécialisé dans la fixation des poils.

Des pièces buccales en forme de stylet qui permettent à l'insecte de percer la peau de son hôte, et c'est la salive injecté lors de la piqûre qui provoque les démangeaisons, et c'est également cette piqûre qui peut transmettre des maladies et certaines sorte de ténias.

Il faut savoir que la femelle pond plusieurs millier d'œufs qui sont libérés dans l'environnement qui vont en suite donner des larves se nourrissant des déjections de puces adultes qui digèrent incomplètement le sang absorbé par ses victimes. En suite, en fin de cycle, la larve se transforment en nymphe qui se métamorphose en insecte adulte.


On peut trouver sur le chien ou le chat (ou l'homme), des puces normalement destinées à une autre espèce, mais cela est assez rare et ces puces ne séjournent pas longtemps, car, en effet, la maturation des œufs ne peut se faire qu'après un repas de sang pris sur un hôte spécifique. Cela étant, la possibilité de se nourrir chez un hôte non approprié, de façon temporaire, suffit pour empêcher à la puce de ne pas mourir de faim en attendant de trouver l'hôte habituel.


Contrairement aux idées reçu, c'est rarement au contact d'un autre animal infesté, même massivement, que votre toutou sera infecté. C'est dans les lieus de vie de l'animal qu'il sera infecté, car il faut savoir que la puce passe 10% des on temps sur l'animal contre 90% de son temps dans l'environnement. Il faut donc avant tout traiter l'environnement pour éviter la contamination.


(suite du sujet mercredi à 8h30)

Posts récents

Voir tout